Archives de catégorie : cifX

cifX : Siemens WinAC RTX

Bonjour,

Chose promise… C’est donc un article sur l’utilisation des cartes Hilcher cifX avec la solution automate logiciel de Siemens, SIMATIC WinAC RTX ® (PC-based Controller), que je mets en ligne ce jour.

J’ai présenté dans ce précédent article quels pouvaient être les avantages des solutions d’automatisme sur PC.

Siemens propose une telle solution avec WinAC RTX ®, un automate logiciel qui se programme avec l’atelier Siemens Step7® comme les autres contrôleurs de la gamme S7.

Cette solution d’automatisme repose sur l’environnement Temps Réel RTX d’IntervalZero, une extension Temps Réel pour les systèmes d’exploitation Microsoft Windows®.

Il existe un kit de développement, le SIMATIC WinAC ODK, qui permet de faire le lien entre l’automate et tout type d’application PC.

Chez Hilscher France, nous avons utilisé ce kit de développement pour écrire le pilote qui permet l’utilisation de nos cartes de communication cifX avec l’automate WinAC RTX®.

Avec ce pilote vous pouvez, tout en restant dans l’environnement Siemens que vous maitrisez, bénéficier d’une connectivité vers tous les réseaux de communication industrielle supportés par la technologie Hilscher.

Quel que soit le protocole, vous disposez de la même interface, basée sur l’API standard Hilscher, simplifiée pour l’utilisation dans un programme automate. Un programme exemple S7 est fourni qui démontre toute la fonctionnalité.

En utilisant les versions esclaves, votre équipement intégrant l’automate Siemens WinAC® peut ainsi être connecté à l’automate de ligne de votre client de façon simple et directe.

Par exemple, si votre client en Asie utilise un automate Mitsubishi Electric équipé d’un maitre CC-Link, une carte cifX CC-Link esclave, en version PCI Express (CIFX 50E-CC), vous permettra d’échanger quelques 368 octets en entrée et sortie.

Autre exemple avec Ethernet/IP, le protocole mis en œuvre chez Schneider Electric ou Rockwell, la carte cifX pour tous les protocoles sur Ethernet Temps Réel et donc pour Ethernet/IP, en version PCI Express (CIFX 50E-RE), permettra d’intégrer facilement votre équipement dans la ligne de votre client.

Avec les versions maitre des cartes cifX, vous disposez de l’ouverture nécessaire pour utiliser des capteurs ou actionneurs sur CANopen, Sercos III ou EtherCAT par exemple.

Ces solutions conviennent tout à fait pour les Microbox et Nanobox de Siemens et sont déjà à l’œuvre chez nos clients.

Cordialement,
Stéphane

cifX : présentation

Bonjour,

Je poursuis mon tour d’horizon des produits Hilscher avec la gamme des cartes pour PC cifX.

Pour le monde PC, Hilscher propose donc une gamme de cartes de communication industrielle dans à peu près tous les facteurs de forme, pour les protocoles les plus répandus et en version maitre ou esclave.

Ces cartes sont utilisées pour des bancs de test et de mesure ou des solutions d’automatisme évoluées intégrant un automate conforme à la norme IEC 61131-3, voire IEC 61499.

Dans une architecture de contrôle-commande traditionnelle on trouve un automate qui assure l’acquisition des signaux tout ou rien et analogiques en provenance du procédé contrôlé, applique les lois de commande selon des algorithmes de traitement, (combinatoire, séquentiel, boucle de régulation…) et affecte les commandes aux actionneurs.

En général, on trouve également une Interface Homme-Machine ou IHM qui permet aux opérateurs d’interagir avec la machine et le procédé, sous la forme d’un terminal opérateur, interface locale, ou d’un système de supervision ou SCADA.

Cette architecture a fait le bonheur des automaticiens car les éditeurs leur ont dédié des outils de développement, langages de programmation et plateformes matérielles adaptés et ils n’avaient pas à subir les affres des PC, au moins sur la plateforme d’exécution, l’automate.

Cependant cette architecture a ses limites et la plateforme PC ses avantages.

Lorsqu’il est nécessaire de faire de l’acquisition rapide, des traitements élaborés (synchronisation sur événement, filtrage, stockage en volume, historisation, visualisation façon oscilloscope…) le PC et ses performances de plus en plus conséquentes et économiques fait la différence.

Sur ce même PC, on fera tourner un logiciel de vision pour contrôler la validité d’une pièce ou d’un échantillon, une base de donnée pour obtenir des paramètres procédé ou stocker les données de fabrication (traçabilité), un automate logiciel pour piloter les organes, et l’IHM locale.

Pour s’interfacer avec l’automate qui pilote la ligne de production, on choisira alors une carte cifX esclave en fonction du protocole compris par cet automate, par exemple PROFINET ou PROFIBUS pour un automate Siemens de la gamme S7®.

Pour piloter des capteurs / actionneurs, on utilisera une ou plusieurs carte(s) cifX maitre(s), choisie(s) en fonction des équipements qui conviennent le mieux à l’application et non en fonction des protocoles disponibles sur telle ou telle gamme d’automates.

On pourra notamment sélectionner capteurs, actionneurs et bus de terrain en fonction du client ou du marché, (Asie, USA, Europe…) tout en conservant le programme applicatif.

Ainsi, quel que soit le format du PC et des connecteurs d’extension, le système d’exploitation ou le bus de terrain, les cartes Hilscher cifX offrent une interface commune qui permet de s’affranchir de ces différences.

Une librairie est fournie avec les pilotes, que l’on peut employer depuis un applicatif écrit en langage C, C++, .Net, et autres.

On pourra mettre en œuvre également les solutions d’automatisme sur PC comme :

  • ISaGRAF sur MS Windows, Interval Zero RTX, Linux et QNX, (pilotes développés chez Hilscher France)
  • Siemens WinAC RTX, (pilote développé chez Hilscher France).

Puisque tout le monde le demande, je ferai bientôt un article sur chacune de ces solutions. 😉

Cordialement,
Stéphane